Essai Canon EF Macro 100mm f/2.8 L IS USM

Stephane giner

Premières impressions sur le 100mm macro f/2.8 de Canon, en série L.

photographe toulouse

Ce 100mm est livré avec le pare-soleil ET-73, le petit sac classique de protection Canon et une toute petite documentation. La première impression est agréable, l’objectif est de belle facture, série L oblige, et la bague de mise au point n’à pas de jeu. A l’usage elle se révèle assez démultipliée pour faire une mise au point manuelle précise dans toutes les situations.

L’autofocus dispose de trois positions, ajustables avec un switch. Full pour toute la plage de sitances, 50cm->infini et 30 à 50cm. Cela évite en mode AF d’avoir l’autofocus qui balaie toute la plage de distance quand vous l’utilisez pour de la vue macro. L’AF est rapide et précis, et il donne envie d’investir dans un flash dédié comme le MT-24EX ou MR-14EX.
Sans ce genre d’accessoire, c’est compliqué de faire la mise au point manuellement. Pour un closeup maximum, si on veut un peu de profondeur de champ on va choisir par exemple une ouverture de f/11, sur un sujet comme les goutes d’eau par exemple, une vitesse d’exposition rapide est nécessaire. Avec le liveview, sans lumière continue assez puissante, il va falloir augmenter les ISO, ouvrir le diaph, afin d’avoir assez de lumière pour effectuer une mise au point. Ensuite, il faut remettre le bon diaph, la bonne valeur ISO et prendre la photo. Autant de manipulations qui peuvent faire bouger un tout petit peu le matériel, et foirer la mise au point … :(

La stabilisation optique est vraiment étonnante et les utilisateurs de la version précédente non stabilisée y verront là une raison de casser leur tirelire ! Car à conditions de lumière identique vous pourrez gagner entre deux et 4 stops, ce qui permet dans certains cas d’operer à main levée !

j’ai fait hier soir quelques images “classiques” de goutes d’eau ;) je pense que c’est la première chose que l’on à envie de tester quand on a un objectif macro entre les mains. Aucun setup particulier. Une feuille de plastique, de l’eau, une paille. Mon flash cobra dirigé vers un réflecteur en arrière plan. Plutôt spartiate mais finalement efficace pour capturer quelques splash et se rendre compte de la qualité de la bête.

J’éspère avoir le temps de publier un nouveau billet dans quelques jours avec d’autres images, autant en macro que pour du portrait.

Stephane giner

There are 4 comments

    • Stéphane

      Super ! je serai curieux de voir les images que tu vas réaliser avec ca !!!!
      tiens moi au courant :)


Post a new comment